Le blog

Les secrets de l'inspiration créative

  • #processuscreatif
Découvrir

#processuscreatif

Le black out est au créatif ce que la page blanche est à l’écrivain : une absence totale d’idées. Que l’on soit étudiant ou créatif senior, nous nous sommes tous retrouvés ou nous retrouverons tous un jour face à ce manque d’inspiration.

Le black out est au créatif ce que la page blanche est à l’écrivain : une absence totale d’idées. Que l’on soit étudiant ou créatif senior, nous nous sommes tous retrouvés ou nous retrouverons tous un jour face à ce manque d’inspiration. Nombreuses peuvent être les raisons pouvant expliquer ce type de situation alors, plutôt que de s’attarder sur les causes, nous vous proposons quelques conseils qui pourront vous permettre de sortir rapidement vainqueur de cette impasse.

1- S’aérer l’esprit

Vous avez beau y réfléchir depuis des heures voire des jours, rien ne vient. Et plus le temps passe, plus vous vous agacez. La frustration de l’esprit est le pire ennemi de la créativité, aussi, quand on est à « sec », il faut se vider l’esprit !

« Je me souviens d’un de mes anciens Directeur de Création qui a débarqué un jour dans notre bureau et, me voyant coincé sur un sujet avec mon DA, nous a invités à sortir de l’agence pour aller nous promener, voire aller au musée ou au cinéma » nous raconte Liénard, co-directeur de l’agence.

« J’ai souvent trouvé mes meilleures idées lors d’une séance de sport ou sous la douche » surenchérit-il en souriant. « Dans ces instants où l’esprit se libère et on ne pense à rien. »

D’ailleurs, Nietzsche n’a t-il pas écrit que « seules les pensées que l'on a en marchant valent quelque chose [...] » ?

2- Consulter régulièrement des sites inspirants

L’avantage du web est que les sources d’inspiration ne manquent pas et sont surtout facilement accessibles. Il fut un temps, que les moins de 20 ne peuvent pas connaître, où il fallait se rendre dans une bibliothèque pour trouver des informations susceptibles de nous aider à trouver LA bonne idée.

« Il n’y a pas une journée qui s’écoule sans que je fasse un tour sur Pinterest ou Behance (prononcez Bi-UN-SE) pour trouver l’inspiration sur un brief client ou tout simplement pour faire de la veille » explique Théo DELÉPINE, co-dirigeant de l’Agence LT « Cette exploration quotidienne des tendances est aussi un très bon moyen de maintenir mon esprit en mode créativité »

Bien évidemment, il existe de nombreux autres sites, dont Dribbble et DeviantArt, ou ouvrages pouvant être une source de sérendipité. Vous l’aurez compris : l’important pour s’éviter un jour de se retrouver dans un trou noir, c’est de se baigner dans les lumières.

3- Changer son optique

Ce conseil peut être très utile s’il fait trop froid dehors pour avoir envie de sortir s’aérer l’esprit et que votre connexion tourne comme par hasard aujourd’hui en 56 K : reprenez le sujet sous un autre angle !

Cette technique simple à appliquer vous permettra d’obtenir une autre lecture qui peut s’avérer très utile dans un processus créatif !

Avez-vous regardé le film Gone Girl de David Fincher ? Si votre réponse est négative, dès la fin de cet article, précipitez-vous pour le voir :)

Au-delà de la performance des acteurs (attention spoil), c’est l’histoire qui se raconte selon deux points de vue différents qui fait l’attrait du film. Tout est une question de perception : il vous suffit de changer d’angle pour voir les choses autrement.

Alors, quand vous n’y voyez plus clair, changez votre regard sur le brief. Cela libérera votre esprit des contraintes inhérentes à sa position initiale.

Prenons donc un exemple concret : donnez la parole au produit et entamez un dialogue avec lui afin de lui faire parler de ses insights , ou encore mettez-vous à la place de la cible pour imaginer ce qu’elle peut ressentir en faisant usage de ce produit/service.

Ce genre de techniques peut aider lorsqu’on travaille par exemple sur une marque de produits d’hygiène pour enfants et qu’on n’est pas parent soi-même.

4- Échanger lors d’un brainstorming

« C'est dans les vieux pots qu'on fait les meilleures soupes » et le brainstorming, ou remue-méninges, est une technique rodée ayant maintes fois ses preuves dans toutes les agences du monde pour permettre de trouver collectivement une idée : il y en a toujours plus dans x cerveaux que dans un seul !

Au sein de l’Agence LT, nous appelons cela des parties de ping-pong : chacun lance des idées à tour de rôle ou rebondit sur celles d’un autre.

Mais pour que cela fonctionne, il faut :

  • déjà être deux (oui, cela peut paraître étrange mais le brainstorming face à un miroir, ça ne marche pas)
  • dire tout ce qui se passe dans votre tête (en tous cas, en rapport avec le brief bien sûr). Il n’y a pas de bonnes ou mauvaises idées, seulement des idées. « De la laideur peut germer l'ébauche de la beauté d'un monde » comme l’a si bien écrit Charles Baudelaire dans son poème « La charogne »
  • garder à l’esprit qu’il y a un objectif final très important : vous permettre de trouver une ou des idées. Il est donc essentiel de faire appel à un animateur et de limiter la séance dans le temps pour rester proactif.

5- Repartir de zéro

Pas la peine de s’étendre sur ce dernier conseil : si aucune des techniques proposées en amont ne fonctionne, un bon vieux « reset » s’impose.

Réinitialiser : redémarrer (un ordinateur, par exemple) après un blocage ; rétablir (un système informatique, une application) dans son état initial.

Mais, comme pour toute réinitialisation, il faut s’assurer d’être capable de repartir à zéro, d’avoir suffisamment d’énergie/de confiance en soi. Dans le cas contraire, cela peut avoir l’effet inverse, comme un second effet Kiss Kool, en vous plongeant plus profondément dans le trou noir…

Vous ne direz pas que nous ne vous avons pas prévenus :)

Le monde entier doit être informé, je partage :

Ce blog a changé ma vie et je souhaite vous le faire savoir :

Nous appelerNous écrire

03 83 47 67 63 Nous contacter